Aristotle and Dante Discover The Secrets Of The Universe de Benjamin Alire Saenz

J’étais très enthousiaste à l’idée de lire ce livre vu toutes les bonnes critiques et la magnifique couverture et je dois dire que j’ai été très déçu. Benjamin Alire Saenz nous raconte l’histoire de deux garçons qui vivent dans une petite ville des Etats-Unis. Ari (diminutif d’Aristote), le narrateur du livre, est un adolescent solitaire qui n’a pas vraiment d’amis et qui rencontre un été à la piscine municipale, Dante, un autre adolescent qui propose de lui apprendre à nager. Ces quelques phrases sont tous ce que vous devez savoir pour lire le livre.

Ce roman qui fait donc parti de la vague des coming of age (je ne sais pas si il existe un terme en français pour désigner ces histoires où des adolescents/jeunes adultes apprennent à se construire et à grandir) story young adult qu’on voit un peu partout en ce moment et a, à mon plus gros désespoir, tous les plus grand défauts du genre. Ce que je rapproche en général à la littérature YA, John Green en tête de liste, est le manque de réalisme qui m’est insupportable ! Je ne veux pas vous spoiler donc je soulèverai plus bas tous les éléments de Aristotle and Dante qui m’ont paru complètement invraisemblable. En plus de l’intrigue, le style de l’auteur, bien que très poétique, est complètement inapproprié pour des adolescents de 15 ans. J’aurai pu passer outre que étant donner que la narration se fait par Ari, un garçon qui déclare ne peut être à l’aise avec les mots, il est improbable qu’il s’exprime avec ce vocabulaire et ces formes de phrase mais les dialogues sont encore pire ! Sérieusement qui à 15 ans sort des phrases comme « je veux découvrir tous les secrets de l’univers » ??? Je l’ai lu en anglais et n’étant pas de langue maternel anglaise, je sentais quand même que les phrases ne faisaient pas du tout naturel dans la bouche d’adolescents de 15 ans ! Le seul livre YA contemporain que j’ai lu pour l’instant et qui m’a paru avoir une narration appropriée pour un adolescent est The Perks of being the Wallflower (Le Monde de Charlie de Stephen Chonbsky) donc si vous en avez d’autres à me conseiller je suis preneuse !

Je trouve que le thème du coming of age est vraiment un sujet qui mérite d’être abordé car je suis persuadée que ce genre de livre peut aider des adolescents (ou pas d’ailleurs) à se construire et à s’identifier au personnage. Cependant, l’orientation que prenne la plupart des auteurs actuels notamment depuis le phénomène John Green me désole un peu. Le livre n’est pas mauvais, je l’ai lu en 2 jours, j’ai trouvé les personnages plutôt attendrissants mais j’en attendais beaucoup plus et au final, l’histoire n’a rien d’exceptionnel, elle n’apporte rien de nouveau dans le genre alors qu’elle en avait le potentiel. Il y a des éléments qui sont pour moi trop mal exploité, j’aurai aimé plus d’informations sur les personnages secondaires et sur des sujets qui sont abordés à la va-vite. Par exemple, les deux adolescents viennent de familles mexicaines et Dante déclare plusieurs fois ne pas être un « vrai Mexicain ». Je m’attendais donc qu’à un moment le thème de l’intégration, de la confrontation entre deux cultures arrive ce qui m’aurait beaucoup intéressé mais il n’est jamais arrivé.

Passons maintenant à la partie spoilers ! Si vous voulez lire le livre, je vous conseille de vous arrêter ici !

Tout d’abord, on découvre très vite que le véritable thème centrale du livre n’est pas une amitié mais une relation amoureuse entre les deux garçons. Je savais dès le début que le livre parlait d’homosexualité car j’avais lu des résumés qui le mentionnait ce qui est d’ailleurs dommage car je pense que ma lecture aurait été meilleur si je l’aurai découvert au fil du livre. Si la façon dont est raconté la découverte de son homosexualité par Dante est plutôt réussi et réaliste, pour Aristotle ont par dans du grand délire. Dante embrasse des filles dans des soirées, il se rend  compte que ça ne lui plait pas, il a envie d’essayer avec un garçon, ça se tient. Aristote,lui, c’est ses parents qui viennent lui dire dans les 20 dernières pages du livre que c’est bon tout le monde sait qu’il est amoureux de Dante et qu’il est gay et Aristote répond « okay c’est cool vous avez raison ». Vous sentez le niveau de what the fuck ??? Sérieusement depuis quand des parents vous 1) dire à leur enfant qui ils aiment, 2) dire à leur enfant que c’est bon tout le monde sait qu’il est gay sauf lui-même faut arrêter de déconner et surtout 3) pourquoi l’enfant se contente d’acquiescer sans rien dire ??? De toute façon les parents dans le livre sont assez exceptionnels des deux côtés. Les parents de Dante vivent dans un monde de bisounours complet, j’ai trouvé sa mère qui s’amuse à psychanalyser Aristote insupportable.  Des parents aussi parfaits et à l’écoute de leurs enfants je ne pense pas que cela existe. Surtout que là, les parents de Dante ET les parents de Aristote baignent un peu dans ce même délire de « j’aime mon enfant quoiqu’il arrive je suis le cliché du parent parfait! ».

J’aurai encore beaucoup de points à soulever comme notamment la facilité avec laquelle l’auteur évite pleins de problèmes (des gens se vont agresser sans problèmes après avec la police, Dante a peur que ses parents ne puissent pas avoir de petit-enfants vu qu’il est homosexuel (l’adoption existe mais bon) BAM sa mère tombe enceinte …) mais j’aimerai en souligner un avant de conclure ma chronique : le sexe. Je ne comprends pas comment on peut éviter à ce point la question de la sexualité à ce point dans un livre qui parle des premiers relations amoureuses à l’adolescence. Le livre parle une fois de masturbation mais un des personnages (Aristote) ne semble pas trop être au courant de ce que c’est et trouver ça malsain (il doit avoir 16 ans à ce moment vive le réalisme !). Je ne dis pas que je veux des scènes érotiques toutes les deux pages mais je pense que les auteurs pourraient s’aventurer au-delà du traditionnel premier baiser surtout quand leurs personnages dépassent 16-17 ans ! Fin des spoilers

Vous aurez compris que même si je n’ai pas trouvé ce livre affreux et que je comprends qu’il puisse plaire, je lui rapproche énormément son manque de réalisme ! S’il vous plait faites nous des personnages adolescents qui ressemblent et s’expriment vraiment comme des adolescents !!

Aristotle and Dante Discover The Secret of The Universe (Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers) de Benjamin Alire Saenz

Simon & Schuster Book pour la VO (2012)

A paraitre en juin 2015 chez Pocket Jeunesse pour la VF

Notre Livraddict : 10/20

Publicités

2 réflexions sur “Aristotle and Dante Discover The Secrets Of The Universe de Benjamin Alire Saenz

  1. Je n’ai pas eu un coup de coeur pour ce roman comme la grande majorité des lectrices, mais j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture tant j’ai trouvé cette histoire mignonne. Je trouve ton point de vue très intéressant sur cette façon de s’exprimer des ados, et même si je ne l’ai pas remarqué en lisant, je pense que c’est exact. Je me permets de faire un lien vers ton billet à la fin du mien 🙂
    Cajou

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s