L’usage du monde de Nicolas Bouvier

« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui même. On croit qu’on va faire un voyage mais bientôt c’est le voyage qui vous fait ou vous défait. »

Ce livre est le récit du voyage de Nicolas Bouvier et Thierry Vernet de Genève jusqu’au porte de l’Inde dans les années 50. Les deux amis avaient alors une vingtaine d’année, Nicolas Bouvier sort tout juste de l’université et veut être auteur ou journaliste, Thierry Vernet est lui artiste (ces dessins illustrent le livre), ils possèdent juste une vieil voiture et une envie débordante de voir le monde.

J’ai absolument adoré l’atmosphère du livre ! Les histoires de roadtrips en mode conduisons jusqu’où notre voiture pourra nous pousser m’ont toujours fait rêvé (Sur la route de Kerouac est un de mes livres préférés de l’univers) et je suis plus adepte des voyages sac à dos où il faut se débrouiller comme on peut au milieu des locaux plutôt que des vacances enfermés dans des résidences à bronzer au bord d’une piscine. Clairement, ce livre m’a fait rêver et m’a donné envie de tout plaquer et de partir à l’aventure !

Les pays qu’ils traversent sont des pays très peu connus comme la Yougouslavie, la Serbie, l’Iran ou l’Afghanistan. J’ai pu découvrir des cultures et des paysages qui m’ont semblé  fabuleux même si ils sont surement aujourd’hui endommagés par la guerre et les problèmes politiques. Le regard de Nicolas Bouvier sur ces civilisations est très humble et très ouvert. Il ne juge à aucun moment les coutumes des autres et se montre très curieux nous transmettant à travers son style d’écriture très plaisant son intérêt. En plus d’être une invitation aux voyages, Nicolas Bouvier nous invite à s’ouvrir aux autres et à prendre conscience qu’il y a des civilisations totalement différentes aux nôtres qui ont de grandes qualités.

Cependant, j’ai mis énormément de temps à lire ce livre et j’ai eu du mal à me plonger dedans. La lecture est plutôt difficile tout d’abord car mon édition ne comprenait pas de carte avec le périple des deux voyageurs ce qui fait que je me repérais pas du tout dans l’espace. J’ai aussi trouvé que le livre manquait d’explications, parfois l’auteur utilise des mots en dialecte local ce qui m’a complètement perdu. Même chose lorsqu’il aborde la politique des pays qu’ils traversent, j’ai déjà très peu de connaissance sur ces pays à l’heure actuel mais en plus, il parle de ces pays dans les années 50.

J’ai largement préféré les moments où il parle de ses relations avec les gens, locaux ou autres voyageurs, plutôt que les longues descriptions des paysages qui sont parfois lassants. Plusieurs fois dans le livre, Nicolas Bouvier et Thierry Vernet sont obligés de chercher des jobs pour pouvoir continuer leur voyage, ils vendent alors ce qu’ils savent faire Nicolas ses écrits et ses connaissances, Thierry son art. Voir la relation que les gens qu’ils ont rencontré ont avec la littérature européenne ou la peinture  m’a beaucoup plu. J’aurai aimé qu’il nous parle encore plus des traditions, des gens, des religions de toutes les civilisations qu’il a eu la chance d’aborder. Surtout que je suppose que certaines tribus nomades et encore très coupé du monde dont il parle ne sont plus du tout dans le même état aujourd’hui.

J’ai aussi regretté qu’il ne parle pas plus de sa relation avec Thierry et de son passé, de sa vie à Genève, de ce qui l’a poussé à entreprendre ce voyage.

Pour conclure j’ai beaucoup aimé ce livre parce qu’il m’a permis de m’évader dans des endroits dont je ne connaissais même pas l’existence mais il m’a laissé sur la fin et j’ai été parfois complètement perdu.

L’usage du monde de Nicolas Bouvier avec des illustrations de Thierry Vernet

Editions La Découverte

1963 (le voyage a été fait en 1953 mais le livre a été publié 10 ans après)

Publicités

2 réflexions sur “L’usage du monde de Nicolas Bouvier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s