Je n’ai pas vraiment de bons souvenirs de films français à quelques exceptions prêt, c’est pour cela que lorsqu’on me propose de regarder un film provenant de mon cher pays j’y vais un peu à reculons (ce qui est bien dommage, je vous l’accorde) et je dois vous dire que pour cette fois j’ai eu tord.

Le premier jour du reste de ta vie est une comédie dramatique qui raconte 5 jours de la famille Duval composé des deux parents, de deux fils et d’une fille entre 1988 et 2000. Chaque jour, même si l’on retrouver à chaque fois tous les personnages est centré sur un membre de la famille.

Le premier jour est un film que j’aime particulièrement surtout pour son écriture que je trouve remarquablement intelligente.  On pourrait pensé que avec seulement 5 jours raconté, on ne voit que des échantillons de la vie de cette famille mais ce n’est pas le cas grâce à des astuces de réalisation. Dans chaque partie (une partie = un jour), on est dans la tête d’un personnage et on voit donc ses souvenirs. Les flash-backs sont super bien montés, je pense notamment à ma scène préférée du film où la mère lit le journal intime de sa fille et pendant qu’une voix off lit ce qui est écrit on voit l’adolescente qui grandit de page en page dans le même plan que la mère est train de lire dans le présent.

Il y a des clins d’œil entre les parties et les liaisons se font plutôt bien. Le film se déroulant sur 12 ans, on y rencontre beaucoup d’allusions à des faits d’époque comme la mort de Kurt Cobain (même si ils se sont trompés dans la date) et les musiques sont en accord avec les dates ce qui est plutôt sympa.

Les seuls défauts que j’ai trouvé à ces narrations, ce que les journées m’ont semblé parfois durer beaucoup plus que 24h et que les acteurs particulièrement les enfants, ne semblent pas vieillir d’un poil physiquement en 12 ans ce qui m’a un peu dérangé car j’ai du mal à situer leur âge dans certaine partie.

J’ai globalement apprécié les personnages même si ils n’ont rien d’exceptionnel et que certains (les secondaires principalement) sont très clichés comme la copine de Albert passionnée d’écologie et de bio. Mon personnage préférée est la fille, Fleur (il y a un gros problème sur le prénom par contre) joué par Déborah Français que j’aime beaucoup car c’est celle qui m’a le plus marqué. Les relations entre les personnages sont intéressantes même si encore une fois assez classique et parfois à la limite du cliché (le grand frère trop protecteur qui n’accepte pas les petits amis de sa fille).

Vous devez me demander pourquoi je classe le film dans mes coups de cœur alors que ma critique n’est pas si élogieuse que ça. Je ne vous dirai pas que ce film est spécialement original ou marquant et que j’ai trouvé les acteurs et/ou les personnages remarquables car je ne le pense pas. Par contre, je vous conseille très vivement de le regarder un soir où vous aurez un coup de blues car l’ambiance qui se dégage de ce film me réchauffe le cœur. C’est un film que j’ai déjà revu et que je n’hésiterai pas à encore regarder lorsque j’aurai besoin d’un petit quelque chose simple, beau et frais pour me réconforter. Le premier jour du reste de ta vie est un peu comme un vieille ours en peluche, ce n’est certainement pas le truc le plus extraordinaire que vous possédez mais pourtant dès que vous y jetez un coup d’œil, une onde de tendresse et de bonheur traverse votre corps.

Le premier jour du reste de ta vie, un film français de Rémi Bezançon

Avec Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Déborah François …

114 min

2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s